27
Juil

0
bleu-blanc-coeur-lin-1050xx350

Démarche Bleu Blanc Coeur

A. Les fondements

La démarche BleuBlancCoeur s’est construite dès 1993 à partir du « bon sens paysan«  et d’ un ingénieur agronome.  Création officielle de l’association : 2010

Elle repose sur plus de 170 études scientifiques réalisées chez l’animal. bleu-blanc-coeur-03L’association pilote sa démarche de recherche et développement grâce à un conseil scientifique indépendant composé d’une vingtaine de chercheurs : cardiologues, diabétologues, biochimistes, nutritionnistes, zootechniciens, ou physiologistes végétaux…

Elle  s’ engage à faire évoluer favorablement la composition nutritionnelle des produits en utilisant un mode de production, de transformation et de distribution durable. Cette reconnaissance vient compléter les reconnaissances précédemment obtenues .

La charte bleu blanc coeur

LEtiquetage nutritionnel

Tous les produits porteurs du logo Bleu-Blanc-Cœur doivent présenter un étiquetage nutritionnel conforme à la règlementation en vigueur à compter du 13 décembre 2016, tous les produits préemballés auront l’obligation d’afficher cette information nutritionnelle. Déjà en vigueur pour les entreprises volontaires depuis 2014

La filière regroupe en 2014 : 500 adhérents (375 sites actifs) – 5000 éleveurs 750 produits estampillés Les cultures Bleu-Blanc-Cœur représentent : 18000 ha de lin oléagineux 500 ha de luzerne déshydratée 15000 ha de colza 2000 ha de lupin et de l’herbe à volonté. – Extrait Rapport d' activité 2014 de Bleu-Blanc-Cœur : quelques chiffres

La production Bleu-Blanc-Cœur en 2013 compte par semaine :

  • 23751 porcs
  • 112722 poulets
  • 2349 pigeons
  • 11 millions d’œufs
  • 11611 dindes
  • 214 veaux
  • 4,2 millions de L de lait
  • 48562 canards
  • 148 agneaux
  • 190 bovins
  • 36366 lapins

C’est un exemple unique de filière construite sur une étroite collaboration entre chercheurs académiques (INRA, INSERM, CNRS) et acteurs de l’agro-alimentaire (industriels et agriculteurs) avec :

  1. Des objectifs étayés de santé publique et d’environnement
  2. Une culture de la preuve
  3. Des dizaines de publications dans la presse scientifique à comité de lecture
  4. La prise en compte des maladies de civilisation (diabète, obésité, etc…) dans ces études
  5. La mise en œuvre d’études cliniques publiées (5 études)
  6. La prise   en   compte   des   aspects   « environnement   et   goût »   sur   une   base   de validation et de mesures (Analyse de cycle de vie, Etudes sensorielles…) dans des études elles aussi publiées dans la presse scientifique à comité de lecture
  7. Engagements collectifs quantifiables et accessibilité au plus grand nombre
  8. Pour la nutrition et la santé publique
  9. Pour l’environnement
  10. Gestion collective de la marque

Le logo Bleu-Blanc-Cœur permet au consommateur en bout de chaîne  de repérer et de consommer des produits :

  • meilleurs pour sa santé,
  • meilleurs pour la santé des sols et des animaux dont ils sont issus.

Ces études ont permis à Bleu-Blanc-Cœur d’établir des cahiers des charges de production qui décrivent une double obligation de moyens et de résultats. Pour chaque aliment, l’obligation de résultats décrit une série d’acides gras ou ratio d’acides gras caractérisant et différenciant le produit Bleu-Blanc-Cœur d’un produit conventionnel.

La filière Bleu-Blanc-Cœur présente plusieurs originalités. C’est  un  exemple   unique   de  filière   dont   l’organisation   est   centrée   autour   de  la   notion d’obligation de résultats ; elle-même basée sur la différenciation analytique des produits et, qui intègre à la fois des notions de :

  1. Nutrition et de « prévention-santé »
  2. Plaisir
  3. Environnement
  4. Santé et par voie de conséquence bien-être animal
  5. Partage équitable puisque tous les maillons de la filière sont représentés sur le principe « une structure = une voix »
  6. Traçabilité : la teneur des produits finaux en acides gras Oméga 3 est un excellent traceur des bonnes pratiques agricoles et est le gage du bon respect des cahiers des charges à chaque maillon de la filière.

B. Les acteurs

L’association Bleu-Blanc-Coeur regroupe un certain nombre d’acteurs, tous aussi différents que complémentaires, dont la présence et l’engagement est indispensable au développement de la démarche Bleu-Blanc-Coeur . Ils sont regroupés en collège ou commissions

  1. Production   végétale : les   obtenteurs   de   semences,   les   coopératives   de production végétales, les entreprises de collecte de grain,
  2. Nutrition animale : les fabricants d’aliment du bétail, les fournisseurs de services en nutrition animale, les ateliers de cuisson du lin, de déshydratation de luzerne…
  3.  Production animale : les groupements, associations et coopératives d’éleveurs de volailles, d’ovins, de bovins, de porcs, de lait etc…
  4. Producteurs   fermiers :  les   agriculteurs   indépendants,   transformant   leur production à la ferme et vendant leur production sans intermédiaires
  5. Transformateurs : laiteries, meuneries, entreprises de conditionnement d’œufs de transformation de viande, de production de charcuteries, etc).
  6. Distributeurs : Chaîne de distribution, magasins indépendants, restaurateurs, grossistes, collectivités
  7. Associations de consommateurs
  8. International
1. PRODUCTEURS DE VEGETAUX

Leur rôle

Les producteurs de végétaux constituent le premier maillon de la chaîne Bleu-Blanc-Cœur. Il regroupe les obtenteurs de semences, les coopératives de production végétales et les entreprises de collecte de grain. Ils s’engagent à n’utiliser que des cultures tracées, locales et sélectionnées pour leur richesse en Oméga 3 afin de garantir une bonne alimentation à l’animal et à l’Homme. Ces graines sont ensuite valorisées par les fabricants d’aliments du bétail ainsi que les ateliers de cuisson du lin. Ces structures permettent la transformation des récoltes en aliments pour les animaux ou pour l’incorporation de ces graines ou farines directement dans l’alimentation humaine. Cette transformation (cuisson des graines) offre une meilleure digestibilité et donc assimilation par l’animal.

2. NUTRITION ANIMALE

Il regroupe les fabricants d’aliments du bétail ainsi que les ateliers de cuisson du lin. Les structures présentes dans ce collège permettent la transformation des récoltes du premier collège en aliments pour les animaux.

3. PRODUCTION ANIMALE

Il regroupe tous les groupements, les associations et les coopératives d’éleveurs.

4. ELEVEURS - PRODUCTEURS FERMIERS

Leur rôle

Les éleveurs Bleu-Blanc-Cœur s’engagent à équilibrer l’alimentation de leurs animaux selon les obligations des cahiers des charges.On parle de producteurs fermiers lorsque ces éleveurs commercialisant leurs produits en circuits courts via de la vente directe à la ferme, sur des marchés, auprès de bouchers ou de boulangers ou même à des magasins.  5000 éleveurs font partie de l’association Bleu-Blanc-Cœur aujourd’hui, qu’ils soient indépendants, rattachés à un groupement, une coopérative, etc.

5. LES TRANSFORMATEURS

Leur rôle

bleu_blanc_coeur-meunier

Les transformateurs regroupent les entreprises qui transforment les produits bruts pour en faire un produit de consommation courante comme les laiteries, les meuneries, les centres de conditionnements d’œufs ou de viande (abattoirs, sociétés de découpe), les charcuteries, etc. Un rôle charnière et essentiel à la chaîne de la démarche Bleu-Blanc-Cœur.

Différenciation

Les produits Bleu-Blanc-Cœur permettent aux transformateurs de proposer à leurs clients des produits de qualités nutritionnelles reconnues. La qualité des produits se ressent également dans le travail de découpe, pour la filière viande.

Différents acteurs : Socopa, Bigard, laiterie Coralis,…

6. LES DISTRIBUTEURS

Leur rôle

Les distributeurs de Bleu-Blanc-Cœur, supermarchés, magasins indépendants, magasins de producteurs, artisans, grossistes, sans oublier la restauration (commerciale ou collective), font le choix de proposer à leur clientèle des produits de qualité. Ils ont la possibilité de proposer le menu Bleu-Blanc-Cœur ! Ils sont fiers de proposer / cuisiner des produits à la fois bons, issus d’une agriculture durable… à un prix accessible à tous !

Une valeur ajoutée en magasin. La démarche Bleu-Blanc-Cœur est un véritable moyen de différenciation :

  • Qualité des produits.
  • Goût
  • Traçabilité.
  • Démarche respectueuse de l’environnement.
  • Valorisation de producteurs locaux.

C’est d’ailleurs une démarche de plus en plus remarquée et recherchée du consommateur.

bleu-blanc-coeur-methane-460x310

 

Tous les produits bleu blanc coeur par filièrebleu-blanc-coeur-logo
Plus de 750 produits portent l’estampille Bleu-Blanc-Cœur :

  • des marques nationales aux producteurs fermiers,
  • des produits conventionnels aux produits portant aussi des labels tels que Bio, Label Rouge, …
  • des produits laitiers à la viande, en passant par les farines, les glaces artisanales, etc.

De nombreux adhérents référencent des produits Bleu-Blanc-Cœur : Système U, Monoprix, Franprix, Cora, Thiriet, réseaux de bouchers, de boulangers …

Restauration collective

La restauration collective est soumise aux recommandations en matière d’équilibre alimentaire : PNNS (Plan National Nutrition Santé) et du GEMRCN (Groupe d’Etudes des Marches Restauration Collective et Nutrition). Ces démarches préconisent un équilibre entre les Oméga 6 et les Oméga 3.notamment


gemrcn

manger bouger-pnns

Voici les recommandations du GEMRCN : Augmenter la consommation de fruits, de légumes et de féculents. Augmenter les apports en fer et en calcium. Diminuer les apports en glucides simples ajoutés. Diminuer les apports en lipides, en rééquilibrant les apports en acides gras. Veiller aux excès d’apport en sodium, qu’il soit ajouté lors de la mise en œuvre du produit ou du plat, ou par le convive. – GEMRCN Groupe d'Etudes des Marchés de Restauration Collective et Nutrition


Les avantages pour les établissements de la restauration  d’intégrer des produits Bleu-Blanc-Coeur dans les assiettes sont multiples :

  1. Accessibilité de produits de qualités au plus grand nombre
  2. Démarche de développement durable reconnue par l’Etat et les Nations Unies : filière courte, respect de l’élevage, respect de la biodiversité, diminution des émissions de méthane
  3. Accessibilité des produits : rapport qualité/prix, disponibilité des produits
  4. Plaisir du travail des produits : équilibre matière (moins de perte à la cuisson), qualités organoleptiques
  5. Diversité des produits : pains, produits laitiers, viandes, etc.
  6. Lien aux producteurs engagés

Engagés dans la démarche Bleu-Blanc-Cœur : AGORES, Compass, Restau’Co, Ville de Trappes (78), Université d’Orsay, , Sodexo, Krill…

7. SCIENTIFIQUES ET PROFESSIONNELS DE SANTE

De nombreux professionnels de la santé participent activement au projet de l’association Bleu-Blanc-Cœur. Il s’agit de médecins, diététiciens, nutritionnistes, pharmaciens et professions paramédicales.Découvrez le portrait de la Clinique Pasteur et son engagement pour Bleu-Blanc-Cœur pour une bonne alimentation de ses patients :
bleu-blanc-coeur-lin-pasteur-220x 220
8. INTERNATIONAL

2001 : création de l’association Bleu-Blanc-Coeur Suisse 2008 : création de l’association Bleu-Blanc-Coeur Italie, Québec, Israël, 2013 : création de la filière au Japon 2014 : création de l’association belge et lancement de la gamme « Mieux pour tous »

Conclusion : La nutrition et les marques Alimentaires

bleu-blanc-coeur-lin-nutrition-marques-alimentaires-220x110

Si la démarche est louable quant à la volonté de préserver l’environnement et de prendre soin de la santé de chacun par bien manger, il convient d’être prudent et toujours attentif dans le choix de nos produits. Cette démarche ,allant de la fourche à la fourchette, peut laisser parfois laisser apparaître quelques brèches dans ce monde des marques et du marketing.  Soyez toujours un consommateur et un acheteur averti.